Avis professionnels
Propriété
Commissions d'affiliation
Directives pour les avis

Les 5 meilleurs antivirus Linux en 2022 (Options perso et pro)

Ben Martens Ben Martens Les 5 meilleurs antivirus Linux en 2022 (Options perso et pro)

Vous êtes pressé(e) ? Voici le meilleur antivirus Linux en 2022 :

Les malware basés sur Linux sont en augmentation en 2022, et c’est un problème pour les particuliers comme pour les entreprises. Les fichiers malveillants, tels que les chevaux de Troie et les worms (vers), envahissent les ordinateurs et causent des dommages irréparables. Les cybercriminels ciblent et compromettent également les serveurs, les réseaux et les appareils Internet des objets (IoT) basés sur Linux.

Malheureusement, vous ne pouvez plus compter sur les meilleures pratiques pour sécuriser vos appareils Linux. Les nouveaux programmes poussent comme des champignons sur le Web pour lutter contre les menaces de malware les plus récentes, mais bon nombre d’entre eux sont médiocres. Certains risquent même d’exposer votre système à de graves infections par malware.

Cependant, après avoir testé plus de 30 antivirus basés sur Linux, j’ai trouvé d’excellents programmes en mesure de protéger vos appareils Linux, IoT et réseau grâce à des fonctionnalités de cybersécurité avancées comme :

  • L’analyse des malware.
  • Une protection en temps réel.
  • Une fonctionnalité multiplateforme.
  • La protection réseau.
  • Et plus…

Tous les programmes antivirus que j’ai testés fonctionnent sur les distributions les plus populaires, notamment Ubuntu, Debian, Linux Mint, Fedora et Manjaro. Ma liste inclut les meilleures solutions antivirus pour les particuliers et les entreprises de toutes envergures, ainsi que d’excellents outils de sécurité.

🥇1. Bitdefender GravityZone Endpoint Security Tools — Le meilleur antivirus global pour Linux en 2022

🥇1. Bitdefender GravityZone Endpoint Security Tools — Le meilleur antivirus global pour Linux en 2022

Bitdefender Endpoint Security Tools (BEST) est mon antivirus Linux de prédilection en 2022, et sa tarification flexible le rend adapté aux particuliers comme aux entreprises. BEST est compatible avec les distributions Debian, CentOS et Red Hat Linux, et fournit une analyse de pointe des endpoints (terminaux) pour les serveurs, les réseaux et les ordinateurs.

Le scanner antivirus basé sur l’apprentissage machine de BEST a détecté 100 % des malware lors de mes tests, y compris les fichiers malveillants conçus pour fonctionner sous Linux, Windows et macOS. En outre, son scanner à l’accès offre une protection complète en temps réel.

J’apprécie vivement le Control Center de Bitdefender, un outil de gestion centralisé basé sur le cloud pour les administrateurs qui permet aux utilisateurs de définir des règles de sécurité pour l’ensemble de leur réseau ainsi que de gérer les pare-feu, le sandboxing des applis, les filtres de sites Web, et bien plus encore. Le Control Center rassemble toutes les fonctionnalités de Bitdefender dans un tableau de bord en ligne intuitif, ce qui permet d’identifier facilement les tendances à l’échelle du réseau, de se concentrer sur des appareils spécifiques et de définir des règles pour différents utilisateurs.

Lors de mes tests, le pare-feu de BEST était de loin supérieur aux protections standard intégrées à la plupart des distributions Linux, y compris l’outil Uncomplicated Firewall (UFW) d’Ubunutu. Bitdefender a réussi à détecter le port knocking (frappes de port), les scripts sortants, les attaques de type “ man-in-the-middle “, etc., et plus précisément que UFW.

BEST pour Linux fournit une option d’interface utilisateur CLI simple. L’interface utilisateur peut être affichée en français et  permet de lancer des analyses, de consulter les fichiers mis en quarantaine, de voir les événements de sécurité passés et de vérifier la version et l’état de Bitdefender sur votre système, le tout avec une variété de commandes spécifiques.

Les prix de Bitdefender pour ses forfaits GravityZone sont vraiment avantageux. L’entreprise propose 3 forfaits pour les petites et grandes entreprises, avec des prix à partir de 77,69 $US / année. Vous pouvez couvrir 3 appareils avec le forfait GravityZone Business Security pour seulement 77,69 $US / année, un bon plan pour les particuliers et entreprises à domicile. Toutefois, les utilisateurs qui souhaitent protéger des serveurs, des appareils mobiles et des appareils IoT devront passer au forfait GravityZone Business Security Advanced (202,99 $US / année) ou au forfait Elite(286,99 $US) .

Conclusion :

Bitdefender Endpoint Security Tools (BEST) est un outil puissant de gestion de la sécurité Internet sur les systèmes Linux. Son scanner de malware avancé utilise l’apprentissage machine pour détecter les menaces en temps réel, et il a affiché un taux de détection de malware de 100 % lors de mes tests. J’apprécie également la fonctionnalité Control Center basée sur le cloud de Bitdefender, qui facilite la gestion des pare-feu, du sandboxing des applis, des filtres Web, etc. pour tous les appareils sous licence. Tous les forfaits Bitdefender sont assortis d’une garantie satisfait ou remboursé de 30 jours.

Essayer Bitdefender pour Linux maintenant

Consulter l’avis complet sur Bitdefender ici >

🥈2. McAfee Endpoint Security — Idéal pour les entreprises

🥈2. McAfee Endpoint Security — Idéal pour les entreprises

McAfee Endpoint Security est un puissant programme antivirus pour les entreprises qui prend en charge le français et les machines Linux, Windows et Mac (ainsi que les appareils Android et iOS). McAfee est compatible avec toutes les principales distributions Linux, y compris Debian, Ubuntu, CentOS, Fedora, SUSE et Oracle.

Lors de mes tests, McAfee Endpoint Security forr Linux a affiché des taux de détection parfaits et a même trouvé des malware cachés dans des fichiers archivés. À l’instar de Bitdefender, McAfee utilise un répertoire basé sur le cloud en association avec l’apprentissage machine pour détecter les comportements dangereux des menaces “ zero-day ” que les scanners traditionnels peuvent ne pas détecter.

McAfee Endpoint Security offre également une protection en temps réel à l’accès, ce qui signifie qu’il analyse automatiquement les fichiers à chaque fois qu’ils sont ouverts, téléchargés ou modifiés sur vos appareils. Lors de mes tests, cette analyse à l’accès a pu bloquer et détecter les fichiers de ransomware, les chevaux de Troie, les cryptojackers, etc.

McAfee Endpoint Security est facile à gérer grâce à son interface graphique Web. Vous pouvez facilement créer et modifier des politiques pour tous vos systèmes protégés à partir de ce tableau de bord en ligne. Par exemple, j’ai configuré une politique pour analyser automatiquement les fichiers à la recherche de malware lorsqu’une personne de mon réseau les ouvre. En outre, j’apprécie vivement le tableau de bord centralisé de McAfee, qui permet de suivre facilement les résultats d’analyse, les données d’utilisation d’Internet, l’activité du pare-feu et bien plus encore sur tous les appareils connectés.

Et j’aime beaucoup les outils de contrôle des e-mails de McAfee, capables de surveiller les services de messagerie de bureau comme Outlook et Express pour détecter les éventuels fichiers malveillants et les attaques de phishing. Lors de mes tests, ces protections ont bloqué les spams, les attaques de phishing et les pièces jointes de malware bien plus efficacement que les protections intégrées d’Outlook.

McAfee Endpoint Security propose une version d’essai gratuite de 60 jours qui comprend cinq licences à installer sur plusieurs ordinateurs. Le prix de la version complète varie en fonction du nombre d’appareils sur votre réseau. Vous pouvez contacter les experts de l’assistance McAfee afin de recevoir un devis pour la protection de vos appareils. Si je ne le conseille pas aux particuliers, les entreprises apprécieront le contrôle multiplateforme facile et la possibilité de protéger plusieurs machines à la fois.

Conclusion :

McAfee Endpoint Security offre une excellente analyse des malware pour les environnements exécutant des systèmes d’exploitation mixtes, mais il n’offre pas la meilleure protection des e-mails du marché. Cela dit, McAfee Endpoint Security est facile à utiliser et peut être contrôlé à partir d’une machine centralisée. Vous pouvez essayer McAfee Endpoint Security dans le cadre d’un essai gratuit de 60 jours.

Essayer McAfee pour Linux maintenant

Consulter l’avis complet sur McAfee ici >

🥉3. Sophos Antivirus pour Linux — Idéal pour les utilisateurs Linux à domicile

🥉3. Sophos Antivirus pour Linux — Idéal pour les utilisateurs Linux à domicile

Sophos Anti-Virus pour Linux fournit la meilleure protection domestique contre les malware pour Linux en 2022.

Sophos utilise une immense base de données de malware propriétaire et des heuristiques avancées pour localiser et supprimer tous les types de malware. Lors de de mes tests, le scanner et la protection en temps réel ont systématiquement affiché des taux de détection parfaits. Ils ont identifié tous les fichiers malveillants basés sur Linux sur mon système, et ont même supprimé des échantillons de malware basés sur Windows et Mac de mes appareils Linux.

Sophos Anti-Virus pour Linux inclut :

  • Un scanner de de malware à la demande.
  • La gestion du pare-feu (via Sophos Central).
  • Une protection anti-malware en temps réel.
  • Des analyses planifiées.
  • Une vaste prise en charge des distributions.
  • Et plus…

Sophos Anti-Virus pour Linux est également facile à utiliser et peut être affiché en français. Ses protections peuvent être contrôlées via Sophos Central (une plate-forme de gestion basée sur le Web avec une interface utilisateur intuitive) ou une interface de ligne de commande (CLI). Sophos est pris en charge sur 14 des distributions Linux les plus populaires, notamment Debian, Fedora, SUSE et CentOS. Il offre également une prise en charge des versions personnalisées de ces distributions.

Sophos Anti-Virus pour Linux est disponible en deux versions, Sophos Anti-Virus pour Linux X (idéal pour gérer plusieurs systèmes Linux 64 bits) et Sophos Anti-Virus pour Linux 9 (idéal pour les utilisateurs particuliers avec des systèmes 32 bits). Malheureusement, la prise en charge de Sophos Anti-Virus pour Linux 9 se terminera en juillet 2023. Quelle que soit l’option choisie, Sophos Anti-Virus pour Linux peut être téléchargé à partir d’une plateforme de gestion Web appelée Sophos Central.

Vous pouvez tester Sophos Central dans le cadre d’un essai gratuit de 30 jours. Une fois cet essai terminé, vous aurez la possibilité de trouver un revendeur qui vous fournira un devis personnalisé en fonction de vos besoins. Lors de mes tests, le prix qui m’a été proposé pour couvrir mon petit réseau domestique était plus que raisonnable.

Conclusion :

Sophos Anti-Virus pour Linux propose la meilleure protection contre les malware sous Linux en 2022. Il offre un puissant moteur de malware couplé à une fonctionnalité multiplateforme, une prise en charge complète de distributions et une grande facilité d’utilisation. Vous pouvez télécharger Sophos Anti-Virus pour Linux via Sophos Central et l’essayer gratuitement pendant 30 jours.

Essayer Sophos pour Linux maintenant

Consulter l’avis complet sur Sophos ici >

4. Kaspersky Endpoint Security for Linux — Idéal pour les environnements informatiques hybrides (entreprises)

4. Kaspersky Endpoint Security for Linux — Idéal pour les environnements informatiques hybrides (entreprises)

Kaspersky Endpoint Security est un bon programme antivirus pour les environnements informatiques.

Lors de de mes tests, Kaspersky Endpoint Security a détecté et supprimé tous les échantillons de malware que j’avais cachés sur mes machines Linux, Windows et Mac en réseau, notamment des échantillons de malware cachés dans la mémoire système, les secteurs de démarrage et les lecteurs amovibles. Le scanner de Kaspersky a également détecté et mis en quarantaine des malware ciblant mes appareils IoT, y compris un portail Facebook et Google Nest Hub.

Kaspersky Endpoint Security inclut :

  • Un scanner de de malware.
  • Une protection en temps réel.
  • Des évaluations de la vulnérabilité.
  • Une protection contre les ransomware.
  • Un pare-feu sécurisé (Windows, Mac).
  • La gestion du pare-feu (Linux)
  • Et plus…

Kaspersky Endpoint Security est compatible avec 17 distributions, dont AlterOS, Astra Linux, CentOS et Linux Mint.

Malheureusement, Kaspersky Endpoint Security est réservé aux forfaits professionnels et n’offre aucune protection aux utilisateurs particuliers, contrairement à Sophos.

Kaspersky Endpoint Security propose trois forfaits professionnels :

Chacun de ces forfaits est assorti d’un essai gratuit de 30 jours. Kaspersky Endpoint Security for Business Select inclut toutes les fonctionnalités ci-dessus pour 450,00 $US / année, tandis que Kaspersky Endpoint Security for Business Advanced coûte 770,00 $US / année, comprend tout ce qui précède et ajoute des fonctionnalités supplémentaires telles que la gestion des correctifs et la protection du serveur.

Enfin, Endpoint Security for Business Total ajoute une passerelle et une protection des e-mails côté serveur, ce qui est idéal pour les entreprises qui gèrent leur propre intranet.

Conclusion :

Kaspersky Endpoint Security offre un puissant scanner de malware, une protection contre les ransomware, un moniteur de pare-feu et plus encore. Le forfait Business Select est la meilleure option pour les utilisateurs particuliers, mais ses outils de gestion de réseau, de protection de serveur et de surveillance de passerelle le rendent idéal pour les environnements informatiques hybrides avec des machines Linux, Windows et Mac. Les forfaits Linux de Kaspersky s’accompagnent d’une garantie de remboursement de 30 jours.

Essayer Kaspersky pour Linux maintenant

Consulter l’avis complet sur Kaspersky ici >

5. ClamAV – Le meilleur scanner de malware Open Source sur Linux

5. ClamAV – Le meilleur scanner de malware Open Source sur Linux

ClamAV offre une bonne protection open source contre les malware pour Linux. À notre avis, il s’agit du meilleur antivirus gratuit pour Linux en 2022, et d’ailleurs la seule option  gratuite valable sur le marché à l’heure actuelle.

Lorsque j’ai testé le scanner de malware de ClamAV, il a détecté 95 % des échantillons de malware sur mon ordinateur Debian 8. Bien que ce soit inférieur à Bitdefender et McAfee (qui ont détecté 100 % des échantillons), ClamAV détecte systématiquement les chevaux de Troie, les worms, les rootkits, etc.

ClamAV inclut :

  • Un scanner de malware en ligne de commande.
  • Un daemon multi-thread.
  • Une analyse à l’accès.
  • Une analyse de messagerie.

Toutefois, ClamAV ne fournit aux utilisateurs qu’une CLI, et il y a plusieurs commandes à saisir pour affiner l’analyse de messagerie de ClamAV. Je ne le recommanderais pas aux utilisateurs débutants, mais les utilisateurs avancés apprécieront la personnalisation, la protection et le contrôle offerts.

ClamAV est vraiment open source. Son répertoire de malware est constamment mis à jour par les utilisateurs (qui peuvent utiliser l’outil de signalement de malware intégré de ClamAV pour l’ajouter à la base de données), et la communauté Linux open source travaille sans relâche pour faire de ClamAV l’antivirus gratuit de référence pour les utilisateurs Linux à domicile.

Si ClamAV n’offre pas la meilleure protection contre les malware de cette liste, c’est une option gratuite tout à fait correcte pour les utilisateurs particuliers à la recherche d’un bon antivirus basé sur Linux.

Conclusion :

ClamAV offre une protection gratuite contre les malware, et il est conçu par des utilisateurs Linux, pour les utilisateurs Linux. Si cela ne vous dérange pas de consacrer un peu de temps à l’apprentissage des commandes, il s’exécute en toute discrétion et constitue un excellent moyen de protéger votre machine Linux et vos serveurs de messagerie. J’aimerais que ClamAV améliorer son analyse des malware pour pouvoir détecter plus près de 100 % des fichiers malveillants, mais cela reste une option de choix pour les utilisateurs Linux à domicile en 2022.

Essayer ClamAV pour Linux maintenant

Comparatif des meilleurs antivirus pour Linux en 2022

Antivirus Gestion du pare-feu Interface graphique Protection serveur/réseau Version gratuite Nombre de distributions Linux prises en charge
1.🥇Bitdefender GravityZone Endpoint Security Tools Oui Basé sur le Web et disponible en français Oui Non +20
2.🥈McAfee Endpoint Security Oui Basé sur le Web et disponible en français Oui Non 49
3.🥉 Sophos Anti-Virus pour Linux Oui (via Sophos Central) Basé sur le Web et disponible en français Oui Non 14
4. Kaspersky Endpoint Security Oui Oui et disponible en français Oui Non 17
5. ClamAV Non Non (CLI uniquement) Non Oui Toutes les principales distributions + fourches

Comment choisir le meilleur antivirus pour Linux en 2022 :

  • Détection de malware. Choisissez un antivirus pour Linux qui inclut un scanner de malware correct. Assurez-vous que le scanner peut identifier et supprimer les malware basés sur Linux en plus des malware basés sur Windows et Mac. Bitdefender et McAfee sont de bons exemples d’antivirus avec des taux de détection de malware parfaits.
  • Pas de ralentissements. Si vous utilisez votre machine Linux pour des activités gourmandes en CPU, vous aurez besoin d’un scanner léger qui ne consommera pas trop de puissance de traitement pendant les analyses. Certains programmes antivirus consomment beaucoup de CPU et ralentissent le système, ce qui complique la navigation sur le Web, le streaming ou les jeux vidéo. Des programmes comme ClamAV sont légers et peuvent vous protéger des malware sans affecter les performances de votre ordinateur.
  • Fonctionnalités. Il est judicieux de choisir un antivirus avec suffisamment de fonctionnalités pour répondre à vos besoins. Par exemple, il est peu probable que les utilisateurs particuliers aient besoin d’une protection centralisée. Par conséquent, un antivirus minimal comme ClamAV est un bon choix. Toutefois, les entreprises disposant de plusieurs ordinateurs et appareils IoT sur leur réseau devront envisager une solution plus complète telle que Bitdefender, qui comprend un scanner de malware à la demande, une gestion centralisée, etc.
  • Facilité d’utilisation. Si vous n’êtes pas un utilisateur avancé, mieux vaut choisir un programme antivirus pour Linux qui inclut une interface utilisateur graphique (GUI), idéalement disponible en français. De nombreux antivirus Linux n’ont qu’une interface de ligne de commande (CLI). Les meilleurs antivirus incluent soit une console de gestion basée sur le Web, soit une interface graphique de bureau, soit le choix entre entre une CLI et une GUI. Sophos Anti-Virus pour Linux et McAfee Endpoint Security offrent tous deux des plateformes de gestion Web.
  • Prise en charge des distributions. Les meilleurs antivirus pour Linux sont compatibles avec de nombreuses distributions, notamment Ubuntu, Devian, CentOS, Fedora et Oracle (ainsi que leurs fourches). Si vous payez pour une protection antivirus, assurez-vous que vos distributions sont prises en charge (ainsi que tous les appareils macOS, Windows, Android ou iOS de votre réseau). McAfee Endpoint Security offre la meilleure prise en charge des distributions dans un forfait antivirus payant.

Autres outils de sécurité Linux recommandés

Firejail/Firetools

Firejail est un puissant outil de sécurité Linux open source qui peut exécuter des applis dans un environnement isolé. Cela empêche les applis d’accéder à vos fichiers et dossiers personnels, un excellent moyen d’éviter les failles de sécurité, les attaques de malware et le vol de données.

Firejail inclut quelques fonctionnalités intéressantes, notamment :

  • Un conteneur de système de fichiers. Un environnement isolé est créé lorsque vous lancez une appli, et détruit lorsque vous la fermez.
  • Une prise en charge du réseau. Firejail peut se connecter à TCP/IP et bloquer les connexions entrantes.
  • Des profils de sécurité. Permet la personnalisation du conteneur du système de fichiers. Par exemple, vous pouvez mettre en liste blanche des répertoires spécifiques permettant à Firejail d’y accéder.

Toutes ces fonctionnalités ont bien fonctionné lors de mes tests, mais j’ai particulièrement apprécié les profils de sécurité. J’ai exécuté Firefox via Firejail avec mon dossier “ Photos ” en liste blanche, et Firejail m’a permis de charger des photos sur Facebook tout en gardant mon expérience de navigation globale confidentielle.

J’ai également beaucoup aimé la facilité de configuration des applis pour qu’elles s’ouvrent automatiquement dans l’environnement isolé, ce qui est pratique si vous souhaitez utiliser fréquemment des applis mais limiter leurs autorisations (par exemple, vous pouvez empêcher Firefox d’exécuter Javascript).

En outre, Firejail offre une prise en charge des distributions complète. Du moment que votre version du kernel (noyau) Linux est 3.x ou plus récente, cela fonctionnera sur votre machine. Vous pouvez également télécharger Firetools (une alternative avec interface graphique) à partir du gestionnaire de packages de votre distribution, rendant Firejail accessible aux débutants.

Dans l’ensemble, si Firejail n’est pas aussi performant qu’un forfait antivirus complet, c’est un excellent outil à utiliser en parallèle. Si vous recherchez une confidentialité renforcée, je vous recommande d’utiliser Firajail avec un VPN compatible Linux comme ProtonVPN.

RKHunter

RKHunter est un outil de sécurité gratuit et open source pour Linux qui peut analyser votre système à la recherche de rootkits, de backdoors (portes dérobées) et d’autres exploits système.

RKHunter protège votre machine Linux en :

  • Vérifiant votre système local à la recherche de rootkits.
  • Vous avertissant des répertoires cachés.
  • Recherchant des chaînes suspectes dans les modules du noyau.
  • Vous avertissant des autorisations mal configurées.
  • Recherchant des signatures modifiées dans les exécutables.

Lorsque j’ai testé RKHunter sur ma machine Debian 8, l’analyse complète du rootkit du disque s’est terminée en 2 minutes environ. Il a détecté 100 % des échantillons de rootkit que j’avais cachés sur ma machine, et m’a alerté sur des backdoors potentielles dont je n’avais pas connaissance. Il s’agit d’une protection extrêmement importante, car les cybercriminels peuvent utiliser des backdoors pour envahir votre système, voler vos données et propager des malware.

Malheureusement, RKHunter ne fournit aucune information sur la façon de corriger ses alertes. Les utilisateurs débutants risquent donc d’avoir du mal à les supprimer.

J’ai également apprécié que RKHunter recherche les rootkits Windows et Mac sur mon ordinateur Debian 8. Bien que ces rootkits ne puissent pas nuire aux machines Linux, ils sont susceptibles d’utiliser votre appareil Linux pour infecter les ordinateurs Windows et Mac.

À l’instar de Firetools, RKhunter offre une prise en charge des distributions complète. Le programme est écrit de manière générique, ce qui signifie qu’il fonctionne sur la plupart des systèmes Linux et Unix.

Système d’exploitation Qubes

Qubes OS est un système d’exploitation basé sur Linux qui utilise la virtualisation pour isoler les processus système, afin de fournir une sécurité renforcée. Pour ce faire, il compartimente les applis dans des machines virtuelles, empêchant tout malware téléchargé par accident de se propager sur votre ordinateur ou votre réseau.

Vous pouvez choisir ce que vous souhaitez exécuter sur chaque machine virtuelle, ou Qube. Vous pouvez exécuter Windows, Debian, macOS, c’est comme vous voulez. Un Qube peut être utilisé pour la navigation sur le Web, tandis qu’un autre est réservé aux e-mails. Dans l’ensemble, c’est très utile pour garder vos différents processus sécurisés et confidentiels. Par exemple, si des cybercriminels compromettaient mon navigateur Web, ils ne seraient pas en mesure d’accéder à mon appli de messagerie exécutée dans un autre Qube.

De plus, Qubes est entièrement gratuit, mais je ne le conseillerais pas pour une utilisation quotidienne. Étant donné que Qubes exécute de nombreuses virtualisations, il est gourmand en CPU. Par conséquent, les utilisateurs qui souhaitent s’adonner à des activités telles que le streaming multimédia et les jeux vidéo risquent de se heurter à des difficultés. Cela dit, si vous avez besoin d’accéder à des documents confidentiels dans votre navigateur Web, vos e-mails ou votre système d’exploitation, ou si vous prévoyez d’effectuer des transactions financières susceptibles d’être piratées, Qubes est l’un des meilleurs systèmes d’exploitation pour rester protégé en 2022.

Risques et inconvénients de l’utilisation d’un antivirus gratuit

Si vous optez pour un antivirus gratuit, le nombre de fonctionnalités auxquelles vous aurez accès et le niveau de protection dont vous bénéficierez sera limité. Par exemple, ClamAV (bien qu’étant l’un des meilleurs antivirus gratuits pour Linux) ne fonctionne qu’à la demande et n’offre aucune protection en temps réel, ce qui vous rend vulnérable aux menaces de malware dangereuses. En outre, les taux de détection de malware de ClamAV ne sont pas aussi élevés que ceux de ses concurrents.

De même, un outil comme Firejail ne supprimera aucun malware à votre place. Bien qu’il s’agisse d’un excellent outil de sécurité gratuit, vous risquez tout de même de télécharger des malware susceptibles de causer des dommages irréparables à votre machine ou serveur Linux si vous n’exécutez pas un antivirus premium en parallèle.

Antivirus abordables pour Linux

Tous les antivirus premium que nous recommandons sont abordables. Ils offrent une bonne protection et des fonctionnalités supplémentaires importantes pour un prix modique. Par exemple, ils peuvent protéger votre machine Linux ainsi que les appareils IoT grâce à une protection contre les ransowmare, des analyses de malware à la demande, la gestion du pare-feu, etc. Chaque option premium de cette liste peut également protéger plusieurs ordinateurs sur un réseau, y compris ceux exécutant Windows et macOS.

De nombreux antivirus proposent également plusieurs forfaits de paiement à plusieurs niveaux. Par exemple, Sophos Anti-Virus pour Linux vous permet de négocier un devis auprès de votre revendeur après un essai gratuit de 30 jours, et Bitdefender propose 3 forfaits aux fonctionnalités variées. Ainsi, vous paierez uniquement pour ce dont vous avez besoin.

Les grandes marques qui n’ont pas réussi à se faire une place dans le classement

  • ESET NOD32 for Linux. ESET for Linux est un excellent programme antivirus facile à utiliser. Cependant, la prise en charge d’ESET NOD32 pour Linux est actuellement limitée, et sera interrompue au troisième trimestre 2022.
  • Panda Antivirus for Linux. Bien que Panda Antivirus for Linux soit encore disponible sur des sites tiers, il n’est plus pris en charge par Panda et n’offre pas de protection en 2022.
  • Avast Antivirus for Linux. Avast a déjà été accusé de suivre et de vendre les données de ses utilisateurs. C’est la raison pour laquelle nous ne recommandons plus les produits Avast ni AVG. Vous pouvez en savoir plus sur ces allégations ici.

Ai-je besoin d’un antivirus pour Linux ?

Oui, vous avez besoin d’un antivirus pour Linux. Bien que Linux soit plus sécurisé que Windows et Mac, le nombre d’infections par malware sur Linux est en hausse en 2022. Un bon programme antivirus pour Linux (tel que Bitdefender) peut assurer la protection de votre ordinateur Linux, de vos serveurs et de vos appareils IoT, et empêchent même la propagation des malware sur les machines Windows et Mac.

La plupart des programmes antivirus fonctionnent-ils pour Linux ?

Malheureusement, la plupart des programmes antivirus ne prennent pas en charge Linux. Cela dit, il existe tout de même de bons antivirus compatibles avec Linux, notamment Bitdefender Endpoint Security Tools.

La communauté Linux fournit également une bonne protection gratuite et des outils de sécurité open source fiables tels que Firejail/Firetools et RKHunter.

Linux peut-il être infecté par un ransomware ?

Bien que cela soit beaucoup moins courant que sur Windows et Mac, les machines basées sur Linux peuvent être victimes d’attaques de ransomware. Cela s’est produit récemment avec l’apparition d’une version Linux de LockBit, qui utilise une norme de cryptage avancée pour cibler et chiffrer les serveurs Linux ESXi.

Kaspersky Endpoint Security inclut une protection contre les ransomware pour Linux qui peut restaurer les fichiers chiffrés par un ransomware localement et sur un lecteur partagé. McAfee Endpoint Security intègre également une protection avancée contre les menaces, capable de détecter les ransomware sur votre système et les empêcher de causer des dommages.

Qu’est-ce qu’un bon antivirus pour Linux Ubuntu ?

Étant donné qu’Ubuntu est l’une des distributions Linux les plus connues et les plus populaires, la plupart des programmes antivirus basés sur Linux sont compatibles avec cette dernière.

Toutefois, je recommande Bitdefender Endpoint Security Tool car il inclut toutes les fonctionnalités de sécurité dont vous avez besoin pour rester protégé(e) en 2022, et il propose également des forfaits bon marché pour les utilisateurs particuliers.

Si vous ne souhaitez pas investir, vous pouvez jeter un œil à ClamAV, mais les programmes antivirus gratuits n’offrent tout simplement pas le même niveau de protection que leurs homologues premium.

Place#ProviderNote globaleReview
1.Lire l’évaluation
9.6
Lire l’évaluationConsulter le site
2.Lire l’évaluation
9.4
Lire l’évaluationConsulter le site
3.Lire l’évaluation
8.0
Lire l’évaluationConsulter le site
4.Lire l’évaluation
8.6
Lire l’évaluationConsulter le site
5.Lire l’évaluation
4.8
Lire l’évaluationConsulter le site
À propos de l’auteur
Ben Martens
Ben Martens
Rédacteur en chef

À propos de l’auteur

Ben Martens est un journaliste spécialisé dans la cybersécurité et les domaines de l’éthique sur Internet, les tests de programmes malveillants et les politiques publiques. Il habite dans l’Oregon et, lorsqu’il ne défend pas les droits des internautes, il promène son chien et invente des histoires pour sa fille.